Comment choisit-on sa position pour dormir ?

Dormir sur le dos compresse la cage thoracique, dormir sur le ventre provoque des douleurs aux cervicales, dormir sur le côté affaisse la poitrine… Mais alors comment choisir sa position ? Par confort ? Pour raison médicale ? On vous liste les avantages et inconvénients des positions à adopter pour dormir la nuit.
Comment choisit-on sa position pour dormir ?

Sur le dos

Selon de nombreuses études, dont celle du Sleep Assessment and Advisory Service publié dans le magazine Men’s Health, dormir sur le dos serait la meilleure option. En effet, votre colonne vertébrale reste droite et les muscles et articulations subissent moins de pressions. Attention, si votre dos est cambré, il est conseillé de mettre un coussin sous votre dos pour mettre votre colonne droite.
Parlons peu, mais parlons beauté. Dormir sur le dos permet à votre visage de n’être en contact qu’avec l’air ambiant. Enfouir sa tête dans l’oreiller peut provoquer des irritations. Il paraît même que dormir sur le dos réduit l’apparition des rides…

Vous êtes un ronfleur ? Cette position est à éviter si vous dormez accompagné, pour le bien des tympans de votre conjoint(e). On conseille également aux personnes sujettes à l’apnée du sommeil de choisir une autre position, les voies respiratoires sont réduites au maximum dans cette position, ce qui peut-être assez dangereux.

Dormir sur le dos est également fortement conseillé pour les bébés entre 0 et 6 mois (et même au-delà), car en dormant sur le ventre, sa respiration risque d’être obstruée.

Sur le ventre

Dormir face à l’oreiller, quelle technique surprenante ! Un seul véritable avantage, celui du confort. Une personne qui dort sur le ventre trouve un sentiment de sécurité. C’est comme s’installer dans un cocon pour toute la nuit.

Mais les dangers sont nombreux : difficultés respiratoires, mise en tension des muscles et de la déglutition, pression sur l’estomac… Et ce n’est pas tout. Outre le frottement contre l’oreiller qui peut engendrer inconfort et irritations, vous allez avoir tendance à tourner la tête sur le côté. Les douleurs cervicales sont alors plus nombreuses, car le dos et le cou ne sont pas alignés. Vous pouvez toujours lever un genou, positionner votre oreiller différemment… Votre épicentre sera toujours dérangé puisque votre colonne vertébrale et votre nuque seront toujours en parfait désaccord.

Sur le côté

Pas la peine de nous le préciser, on se doute bien que, si vous dormez sur le côté, votre colonne n’est pas entièrement droite ! Elle est alors courbée. Cela peut avoir un impact positif pour les personnes avec un mal de dos, car cela réduit la pression exercée par le poids du corps.
Si vous avez tendance à respirer de façon importante durant la nuit, dormir en position foetale n’est peut-être pas une bonne idée. Ce recroquevillement réduit l’amplitude de vos mouvements et donc de votre capacité à respirer correctement. Vous pouvez placer un oreiller entre vos jambes pour aider la colonne à se redresser.
Évidemment, dormir sur le côté et en position foetale, ce n’est pas totalement la même chose, mais les deux sont conseillés pour les femmes enceintes, du côté gauche.

L’impact de la literie

Quelle que soit votre position, la qualité de votre literie, matelas et oreiller compris, est importante. S’il est conseillé de dormir sans oreiller ou avec un oreiller très fin, on sait que le confort des multiples coussins moelleux vous fait de l’oeil. Pourtant, votre nuque et votre sommeil pourraient en pâtir. En effet, votre corps ne sera plus droit et vos cervicales vont rester en tensions durant plusieurs nuits, ce qui va provoquer de multiples douleurs qui peuvent s’intensifier au fil des jours.

Tout d’abord, votre matelas doit être adapté et de qualité ! Selon votre position, les propriétés du matelas peuvent varier. Matelas à ressort, en latex ou encore en mousse, mou ou ferme… Votre confort dépend de votre choix ! Certains préféreront le maintien d’un matelas ferme, voire très ferme, tandis que d’autres privilégieront le matelas mou, car ils s’y sentent plus à l’aise. Les goûts et les couleurs vous savez… Le tout avant d’acheter sa literie, c’est d’aller sur place pour tester les différents produits et trouver le matelas de vos rêves qui vous aidera à passer de belles et longues nuits.

Attention, pour bien dormir, quelle que soit la position choisie, ne posez pas votre matelas directement sur le sol. Même si vous avez acheté un matelas hors de prix, sans sommier le sommeil ne sera pas autant réparateur. De plus, il s’usera beaucoup vite dû au manque d’aération. La literie a d’ailleurs une durée de vie de 10 ans, alors si vous dormez de moins en moins bien, c’est peut-être à cause de ça ! Petit conseil si vous n’avez pas envie de changer votre matelas maintenant : tentez le surmatelas. Il peut augmenter la durée de vie de votre matelas sans changer sa spécificité et votre confort. Il restera ferme, mou ou souple si c’est ainsi qu’est votre matelas ! Pour le protéger, mettez une housse pour éviter les taches et l’usure au maximum.

Vous pourriez croire que cela n’a aucun lien avec notre sujet, et pourtant ! La texture et la qualité de votre literie impactent votre position pour dormir. En effet, votre corps a besoin d’être maintenu au maximum pour éviter les pressions sur les muscles. Selon votre façon de dormir, le confort sera différent. Vous pouvez toujours vous entourer d’oreillers pour vous obliger à rester dans une certaine position, mais on ne misera pas là dessus.

Mais alors, on dort comment ?

En soit, comme vous voulez. C’est à vous de choisir la position dans laquelle vous vous sentez le mieux, il faut que cela soit naturel. Même si on vous déconseille de dormir sur le ventre, s’il s’agit de la seule position dans laquelle vous arrivez à vous endormir, faites-le, mais allez voir un professionnel de la santé pour qu’il vous aide à adapter cette position et à réduire les douleurs qu’elle pourrait engendrer.

Vous en voulez plus ?

Retrouvez nos articles pour bien dormir !