Existe-t-il vraiment des somnifères “naturels” ?

1 français sur 8 aurait déjà consommé des somnifères mais malgré les risques que cela engendre pour le corps. Pourtant, il existe des variantes dites naturelles pour lutter contre les troubles du sommeil. Huiles, tisanes ou encore homéopathie, tour d’horizon des alternatives.
Existe-t-il vraiment des somnifères "naturels" ?

“Prends un peu de camomille avant de dormir, ça ira mieux !” Quelle grand-mère n’a jamais proposé un de ces remèdes miracles naturels à base de plante ? De nombreux produits naturels, en vente sans ordonnance, sont réputés bons pour le sommeil. Mais sont-ils vraiment efficaces ? Et surtout comment fonctionnent t-ils ? On vous apporte conseils et méthodes pour essayer de vous endormir naturellement.

Mais c’est quoi un somnifère naturel ?

On ne va pas vous parler de médicaments bios mais de plantes, d’huiles essentielles et d’homéopathie. Selon l’Agence du Médicament, en 2017, 46,1 millions de boîtes de somnifères, en majorité des benzodiazépines ont été vendus en France. Les somnifères chimiques sont une solution pour profiter de sa nuit ou pour lutter contre le stress, en réduisant nos angoisses assez rapidement. Pourtant, les effets secondaires des hypnotiques sont de plus en plus décriés, c’est pourquoi nous avons tendance à nous tourner vers les plantes aux vertus similaires. Il en existe deux sortes : ceux à base de mélatonine et ceux à base de plantes. C’est un peu flou pour vous ? On vous explique !

La mélatonine

La mélatonine, hormone du sommeil, est sécrétée la nuit par notre corps et plus précisément par la glande pinéale. Elle favorise l’endormissement et joue un rôle capital dans la régulation de nos cycles de sommeil. De façon naturelle, l’hormone du sommeil fait son apparition entre 22 heures et 7 heures du matin, en général et en fonction de notre horloge biologique. Attention ! La présence d’écrans avant de vous coucher peut tromper votre horloge biologique, car la lumière bleue que votre téléphone ou télévision diffuse est associée à la lumière de la journée.

Mais revenons à nos somnifères naturels. Utilisés en cas de troubles du sommeil, les compléments alimentaires se trouvent en pharmacie ou sur internet. D’ailleurs, selon l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (Anses), 1,4 million de boîtes sont vendues tous les ans en France. Vous pouvez d’ailleurs trouver ce traitement en ligne sans avoir besoin d’ordonnance. Attention toutefois à vos achats sur Internet : si vous lisez les étiquettes des produits dans les magasins, faites attention aussi aux composants de ce que vous pourrez acheter en ligne.

Si l’efficacité de la mélatonine ne semble pas remise en cause, ses effets secondaires sont de plus en plus relevés. Pour l’Anses, les consommateurs sont mal informés et utilisent la mélatonine sans chercher à trouver les causes de leurs insomnies. Nausées, maux de tête ou encore tremblements, les troubles dus à la prise du complément alimentaire peuvent être nombreux.

Alors oui, la mélatonine peut être utile en tant que somnifère pour aider votre corps à faire face à cette carence, mais on ne peut que vous conseiller d’aller voir un professionnel de la santé pour comprendre les causes de vos troubles du sommeil avant de vous tourner vers des somnifères chimiques.

Les plantes, ça marche !

Avant de commencer, il faut savoir que les plantes, en tisane ou huiles essentielles, ne sont pas adaptées aux femmes enceintes et aux jeunes enfants. Certaines plantes sont allergènes, il faut alors vous renseigner sur les composants avant de faire votre choix. N’oubliez pas d’aller demander des conseils à votre pharmacien ou à votre médecin traitant avant de commencer un traitement pour ne pas faire d’erreur et mettre votre santé en danger.

Passiflore, lavande, valériane… Ces mots ne vous disent peut-être rien (bon, la lavande quand même, c’est connu mais on ne vous juge pas !), et pourtant, vous tenez ici une solution naturelle pour lutter contre vos troubles du sommeil. Que ce soit en tisane, en huile essentielle ou en gélule, ces plantes ont des propriétés relaxantes utiles pour s’endormir efficacement, et l’impact sur le cerveau est moindre.

Le remède le plus répandu est la camomille. En tisane notamment, elle a un effet sédatif léger et calme votre agitation. Il faut la prendre au moins 30 minutes avant d’aller vous coucher pour que son action soit à son apogée sur votre organisme. Ainsi, vous pourrez sentir une petite somnolence et foncez droit au lit !

La valériane lutte contre certains problèmes qui peuvent vous empêcher de dormir comme le stress et l’anxiété. Pour l’Agence Européenne des Médicaments, son utilisation a été scientifiquement bien établie mais il faut rester sur ses gardes ! Avec une efficacité qui se rapproche d’un sédatif léger, mieux vaut ne pas se tromper dans les doses… Ce produit existe en gélules avec des doses spécifiques à prendre avant de se coucher. En tisane, l’infusion peut plutôt servir pour se relaxer car cela sera moins dosé. Faites également attention à la qualité du produit ! Ce serait dommage de rater le réveil…

La passiflore est un remède naturel connu pour ses propriétés relaxantes également. Cette aide contre le stress et l’anxiété peut donc vous aider à trouver le sommeil mais également à retourner dans les bras de Morphée en plein milieu de la nuit ! Tout comme la valériane, la passiflore peut se prendre en gélule ou en tisane. Si une tasse n’a pas de conséquence, prenez en deux, la dose ne devait pas être suffisante la première fois.

Une autre plante qui fait partie des remèdes pour lutter contre l’insomnie : le houblon. Alors non, on ne vous propose pas de boire une pinte de bière avant d’aller vous coucher mais plutôt d’utiliser ce houblon en tant que fleurs séchées. Il existe des oreillers rembourrés de plantes : vous n’avez plus qu’à le poser sur votre table de nuit pour un sommeil réparateur.
Ces produits vous permettent, non seulement de mieux vous reposer, mais également d’être plus détendu la journée.

Vous pouvez aussi utilisez des huiles essentielles. Comme la lavande, la fleur d’oranger ou encore le tilleul. Les huiles peuvent être prises sous différentes formes. Avant de vous coucher, diluez l’huile choisie dans un peu d’eau et quelques gouttes d’alcool, et vaporisez le mélange sur vos oreillers. Vous pouvez également en mettre quelques gouttes sur votre poignet ou votre nuque. Attention à toujours diluer les huiles essentielles dans un peu d’eau ou de l’huile végétale.
Il est possible que vous soyez sensible à certaines huiles essentielles et que cela vous provoque des maux de tête. Si vous ressentez cet effet, il est alors nécessaire d’aérer votre chambre pour estomper les odeurs trop fortes et persistantes.

Si rien de tout cela ne marche et que vos problèmes de sommeil persistent, n’hésitez pas à en parler à un professionnel de santé. On vous conseille tout d’abord de tenter les méthodes naturelles avant d’essayer les somnifères sous ordonnance, tels que les benzodiazépines. Attention, ces médicaments ne doivent pas être pris à la légère, notamment s’ils sont pris sur le long terme.

En revanche, si vous souhaitez arrêter les somnifères chimiques pour des raisons de santé, il est nécessaire d’arrêter progressivement pour permettre à votre cerveau de comprendre ce qu’il se passe, au risque de voir resurgir l’insomnie. Mais dans ce cas, vous pouvez suivre nos conseils et tester les traitements naturels qui existent ! Tous ces médicaments sont vendus en ligne mais nous ne pouvons que vous conseiller de voir votre médecin traitant avant de vous lancer. Nous déconseillons la prise de médicaments et de somnifères aux enfants sans avis médical préalable d’un professionnel de la santé.

Petit conseil : avez-vous tenté l’Helight Sleep ? Sa lumière rouge vous permet de vous endormir plus facilement. On vous en dit plus juste ici !

Vous en voulez plus ?

Retrouvez nos articles pour bien dormir !