Insomnie : que faire en pleine nuit quand on ne sait pas dormir ?

Il est 3 heures du matin et vous voilà frais comme un gardon (On ne juge pas l’expression). Rien ne sert de vous retourner dans votre lit, ce n’est pas comme ça que vous vous endormirez. Alors nous allons vous proposer quelques activités pour faire passer le temps et peut-être vous endormir.
Insomnie : que faire en pleine nuit quand on ne sait pas dormir ?

On quitte sa chambre et on s’occupe

La chambre doit rester un lieu de sommeil, paisible et propice au repos. En restant dans votre lit à attendre que le temps passe, votre cerveau va associer ce lieu au stress et à l’angoisse de ne pas vous endormir. Insomnies en vue. L’anxiété due au stress de ne pas se rendormir n’est pas la même selon la personne.
Essayez de vous lever et promenez-vous dans votre salon/cuisine/salle de bain. Le principal est de faire une autre activité ailleurs. Attention cependant à ne pas vous déplacer pour vous endormir dans votre canapé, seul votre lit doit être associé au sommeil.

Vous pourriez être tenté de prendre des somnifères pour retourner dans les bras de Morphée directement. Pourtant, les médicaments ne sont pas la meilleure des solutions et peuvent vous amener à somnoler. Profitez de ces instants pour réaliser certaines activités que vous n’avez pas le temps de faire la journée !

Des activités pour s’endormir

La lumière bleue des écrans n’est pas une bonne idée si vous souhaitez retrouver le sommeil. Allumez une lumière faible pour éviter de tromper votre cerveau sur l’heure qu’il est et on oublie le tour d’Instagram, Facebook et Twitter.
Vous pouvez cependant prendre ce livre dans votre bibliothèque que vous n’avez jamais réussi à finir ou ouvrir. Cela peut vous aider à vous détendre en vous laissant porter par une nouvelle histoire, sans être trop pris par les péripéties qui pourraient vous empêcher de dormir. On ne lit pas plus de 20 minutes et dès que l’on sent les paupières devenir lourdes, on va se coucher, ça serait dommage de rater cette phase d’endormissement. C’est pour cela qu’il faut éviter les livres trop prenants, on en prend un suffisamment intéressant à lire, mais pas trop pour réussir à le fermer pour dormir. Vous pouvez également vous tourner vers un magazine.

L’objectif est de faire une activité calme pour relaxer votre cerveau et ramener le sommeil. Le tricot, qui semble revenir à la mode, est également une option, à condition d’être patient. Son bénéfice ? Cette activité occupe les mains et donc votre esprit : vous ne serez plus focalisé sur votre insomnie. Car cela favorise le lâcher-prise, un lâcher-prise nécessaire pour lutter contre les insomnies. Alors on tricote pendant quelques minutes de façon calme, inutile de vous lancer le défi de réaliser un pull entier, ça ne risque pas de vous aider à vous détendre.

Si vous ne voulez pas commencer une activité, la méditation reste une solution. Restez dans le noir et mettez une musique calme. Les musiques à son binaire sont déconseillées, car elles provoquent une production d’adrénaline dans votre corps, qui va donc vous réveiller encore plus. Une nouvelle fois, dès que le sommeil se fait sentir, allez vous coucher et profitez de cette seconde nuit.

Ce qu’il ne faut pas faire !

Évidemment, vous pourriez être tenté d’allumer la télévision pour regarder un documentaire peu intéressant dans votre canapé et oui, cela peut finir par vous endormir. Mais votre sommeil sera alors peu réparateur, car votre cerveau sera en pleine activité.
On ne sort pas non plus se promener. On pourrait croire qu’il s’agit d’une bonne idée, prendre l’air frais et se fatiguer un peu en marchant, et bien que nenni ! Aller à l’extérieur va provoquer un effort physique ainsi qu’une accélération cardiaque qui vont faire disparaître toute envie de repos. Surtout que se promener la nuit peut faire augmenter la vigilance et le stress chez certaines personnes. Aller chercher un paquet de chips à l’épicerie 24/24 n’est donc pas très bénéfique pour votre repos.

Alors pour passer une bonne nuit, on évite les excitants tels que le café ou les sodas, on va se coucher à des heures fixes après un repas léger. Et si on se réveille durant la nuit, on peut toujours manger un petit gâteau sucré pour provoquer l’apparition de tryptophane, acide qui provoque une fabrication de l’hormone du sommeil, la mélatonine. Vous pourrez ainsi vous coucher tranquillement et le ventre pas trop plein non plus, cela pourrait provoquer des cauchemars.

Si ces conseils n’ont pas marché, vous pouvez également aller consulter pour trouver un traitement face à ces difficultés nocturnes, mais, petit rappel, on ne prend jamais de médicaments sans un avis médical.

Vous en voulez plus ?

Retrouvez nos articles pour tout comprendre sur le sommeil !