Comment bien pratiquer la micro-sieste pour rééquilibrer son cycle de sommeil ? Guide pratique

Devant votre ordinateur ou accoudé à la machine à café, vos yeux commencent à devenir lourds ? Vous n’arrivez plus à vous concentrer ? Et la journée est loin d’être finie ? Et si vous tentiez la micro-sieste ? Alors non, on ne vous propose pas une belle sieste de 2 heures sous une couette, mais plutôt sur une durée de 10 minutes de repos pour repartir en pleine forme !
Comment bien pratiquer la micro-sieste pour rééquilibrer son cycle de sommeil ? Guide pratique

Mais la micro-sieste, c’est quoi ?

Oubliez vos siestes du dimanche après-midi qui durent plusieurs heures, on parle ici d’une pause de quelques minutes seulement. Lorsque l’on dort, il y a plusieurs phases de sommeil : l’endormissement, le sommeil léger, le sommeil lent profond puis le sommeil paradoxal.
La micro-sieste, sieste-éclair, power nap ou encore sieste flash (beaucoup trop de noms possibles) englobe donc la phase d’endormissement et le sommeil léger. Il s’agit alors de se détendre, se reposer sans pour autant réellement vous endormir. Durant cette période, vous restez pourtant réceptif au monde qui vous entoure.

Dans certains pays comme le Japon, la sieste en entreprise est recommandée. Cela donne l’impression que vous vous impliquez véritablement dans votre travail car vous vous reposez pour mieux le faire. Selon la National Sleep Foundation, le manque de sommeil a un impact important sur les entreprises. Cela leur coûterait environ 63 milliards de dollars par an, pour la baisse de productivité due à la fatigue notamment.

Bien pratiquer la micro-sieste

Réussir cette micro-sieste, c’est aussi avoir un bon environnement et une bonne position. La vigilance de sommeil baisse toutes les 90 minutes et la baisse la plus forte aurait lieu en début d’après-midi. L’heure idéale se situerait donc entre 14 heures et 15 heures, difficile alors de faire dormir tout le monde en même temps. Il faut également faire attention à ne pas dormir trop longtemps : au-delà de 20 minutes, il y a un risque important d’endormissement profond.

Avant même de commencer, il faut programmer un réveil, pour être sûr de ne pas se réveiller 5 heures plus tard en se demandant en quelle année nous sommes. À chacun sa position, que ce soit la tête dans les bras, assis sur votre chaise ou allongé, relaxez-vous et vos muscles. La vitesse de relaxation dépend de la personne, avec de l’entraînement, le sommeil arrivera de plus en plus vite. Vous devez vous concentrer sur votre respiration en inspirant et expirant profondément. Il est nécessaire d’être détendu, si vous êtes stressé par le peu de temps que vous avez et le réveil qui va sonner, cette micro-sieste ne sera pas réellement réparatrice.

Le réveil est également une phase importante. Il faut que cela se passe doucement pour éviter de vous brusquer et de vous laisser désorienter. Prenez quelques minutes pour vous étirer les jambes, le dos… Il est évidemment normal d’être un petit peu perdu les premières minutes, faire une micro-sieste ne vous rend pas insensible au sommeil.

Les bienfaits de la micro-sieste

En vous reposant quelques minutes durant votre journée, vous permettez à votre corps de se reposer et de se concentrer sur lui-même. L’effet d’un potentiel stress peut être ainsi évacuer. La micro-sieste permet de compenser une petite nuit tout en améliorant votre attention et vigilance. La mémoire est également impactée. En effet, vous l’obligez à fonctionner rapidement pendant un court laps de temps. Cela lui permet d’assimiler plus rapidement les informations de la journée.
Vous voilà reboosté et plein d’énergie pour profiter à 100 % de cette réunion importante.

La micro-sieste peut être utilisée avant de prendre la route et ainsi éviter la somnolence au volant. On évite toujours de dormir trop longtemps pour ne pas tomber dans le sommeil profond.

Au travail, vous pouvez demander un temps de micro-sieste officiel ou le faire discrètement sur votre bureau ou dans une salle (bon courage pour les personnes en open space…). On évite bien évidemment le café ou les excitants pour une micro-sieste de qualité !

Vous en voulez plus ?

Retrouvez nos articles pour tout comprendre sur le sommeil !