Les idées pour survivre à une journée difficile quand on a des problèmes de sommeil

Malgré 5 litres de café ingurgités, vous n’arrivez pas à garder les yeux ouverts ? Votre nuit a été beaucoup trop courte et vous ne trouvez aucune solution pour rester éveillé ? Rassurez-vous, nous vous avons concocté une journée type ! Vous tiendrez jusqu’à la fin de la journée, c’est promis.
Les idées pour survivre à une journée difficile quand on a des problèmes de sommeil

Selon une étude Nokia, les Français dorment bien : 7 heures 25 minutes par nuit. Pourtant quand le réveil sonne et vous ressentez le besoin de rester blotti au lit encore 12 bonnes heures ? Les yeux qui piquent, aucune motivation… Un sommeil de mauvaise qualité peut avoir des répercussions sur votre vie quotidienne et votre journée de travail. Parce qu’on a conscience qu’au cours de la journée, la fatigue peut prendre le dessus, on vous a concocté une liste de conseils pour survivre à la dure journée qui vous attend.

Mais déjà, quel type de problèmes de sommeil pouvons-nous rencontrer ?

Il existe différents troubles du sommeil : les dyssomnies, les parasomnies et les troubles liés à d’autres maladies.
Les dyssomnies sont des troubles d’origine psychologiques qui regroupent les insomnies ainsi que les troubles dûs à différentes causes telles que l’alcool, la prise de médicaments ou encore, la narcolepsie.
Les parasomnies sont associées aux réveils nocturnes, souvent chez l’enfant. Le somnambulisme ou les terreurs nocturnes en font, d’ailleurs, partie. Ces réveils surviennent notamment durant le sommeil paradoxal, au moment où votre cerveau reprend une activité plus intense.
Vous pouvez également souffrir du syndrôme de fatigue chronique qui se manifeste par des maux de tête, des troubles de la concentration et des douleurs musculaires. Les causes de cette maladie sont encore floues.
Ces problèmes de sommeil peuvent avoir un impact péjoratif sur votre santé : stress, dépression, apnée du sommeil… Car une bonne durée de sommeil ne veut pas dire sommeil de qualité, et c’est assez paradoxal, justement. Une personne qui subit des troubles du sommeil peut se réveiller épuisée, malgré plusieurs heures de repos.
Pour diagnostiquer ces maladies, l’examen doit être complet car les symptômes sont multiples. De plus, le traitement dépend de la maladie. Stimulants pour améliorer la somnolence chronique, traitements contre les terreurs nocturnes, somnifères… Attention, seul un médecin peut vous prescrire un traitement adapté à vos troubles du sommeil. Nous vous conseillons vivement de faire appel à un professionnel de la santé en cas de problèmes récurrents.

Face à des nuits difficiles, on vous propose quelques solutions pour passer une journée au top, malgré une nuit de piètre qualité !

Adapter votre rythme de vie

Pour vous réveiller en douceur mais vous réveiller quand même, commencez par faire un peu de sport. Ne vous lancez pas dans un marathon ou 10 kilomètres de natation, ça ne ferait que vous décourager. Une bonne séance d’étirements suffira pour vous réveiller en douceur.
Après le sport, hop ! On saute dans la douche, mais pas n’importe laquelle. Vous êtes tentés par une douche réconfortante, eau chaude et buée sur le miroir ? On oublie ! Commencez par une eau tiède pour vous réveiller et finissez par un jet bien froid. Cela va permettre de redynamiser la circulation sanguine. Si vous alternez eau chaude et eau froide, communément appelée “douche écossaise”, vos vaisseaux vous remercieront ! Le froid a un effet vasoconstricteur (qui favorise la circulation sanguine) et le chaud a un effet vasodilatateur (qui fluidifie le flux sanguin) et améliore la circulation de l’oxygène.
Une fois séché, vous pouvez vous diriger vers la cuisine pour un bon petit-déjeuner. Un vrai bon petit-déjeuner. Inutile de manger trop lourd. Mangez équilibré : des fruits ou des céréales. Si vous avez le temps de cuisiner, vous pouvez toujours vous lancer dans une recette de muesli maison, un pudding ou de pancakes à la banane ! On évite les aliments trop sucrés qui peuvent provoquer un pic de glycémie et donc des petites faims toute la journée. Cela fera également travailler votre foie et vous fatiguera !

Comment faire pour éviter la somnolence au travail ?

Ne vous précipitez pas sur la machine à café. Il faut hydrater le corps pour continuer cette belle journée. Alors on boit de l’eau, et encore de l’eau. Si vous abusez du café, vous allez vous déshydrater tout au long de la journée jusqu’à subir maux de tête ou vertiges… Pouvant aller jusqu’à causer des problèmes bien plus sérieux. Loin de se vouloir alarmant, on cherche simplement à insister sur l’importance de boire au moins 1,5 litres d’eau.
Pour vous aider à rester éveillés, entretenez le dialogue avec vos collègues ! Restez focus sur le week-end de votre voisin de bureau avec ses enfants, plutôt que sur vos lourdes paupières. Et surtout, occupez-vous. Même si la journée n’est pas la plus palpitante de la semaine, trouvez-vous des objectifs à réaliser pour résister à cette envie de sommeil. Faites des pauses bénéfiques : étirez vos jambes, marchez dans le couloir, promenez-vous quelques minutes si vous sentez la fatigue monter. Une légère activité permettra à votre débit sanguin de s’accroître et donc de vous réveiller. Si vous pouvez marcher au soleil, c’est encore mieux ! En effet, la lumière du jour vous aide à vous réveiller. Avec cette lumière, votre cerveau va arrêter de produire de la mélatonine, hormone qui favorise l’endormissement, c’est pourquoi il faut éviter de travailler derrière une paire de lunettes noires : cela pourrait inciter votre cerveau à se rendormir.

Sonne l’heure du repas, et vous ne seriez pas contre un bon plat réconfortant. Eh bien mauvaise nouvelle, il va falloir renoncer aux tentations. Oubliez le Mac&Cheese, le burger ou la pizza 4 Fromages ! Ce midi, c’est fibres et aliments frais ! L’objectif ? Vous rassasier et mettre un terme à ces envies de grignotages. Si vraiment vous avez encore faim, orientez votre choix vers une clémentine ou une pomme et accompagnez cela de quelques amandes : véritable source de bons lipides ! Moins tentant que les bonbons, mais bien meilleurs pour la santé.
Si vous avez le temps, essayez de faire une petite sieste, entre 10 et 30 minutes, pas plus. Abuser des siestes en journée pourrait avoir un impact sur votre rythme, vous prenez alors le risque de ne pas trouver le sommeil, à la nuit tombée. Alors, on part sur une petite sieste (avec réveil obligatoire !) pour se sentir un peu plus en forme. Pas d’inquiétude si les yeux piquent un peu au moment de les rouvrir, ça ne durera pas très longtemps !
Une fois la pause du midi terminée, il ne vous reste plus qu’à renouveler les conseils de la matinée. On s’occupe, on écoute les péripéties de son collègue avec attention, on garde le rythme et surtout on ne grignote pas de sucre rapide qui pourrait finir de vous vider de votre énergie ! Préférez les sucres lents, qui vous apporteront l’énergie dont vous avez besoin pour rester en forme, de manière durable.

Une fois rentré, on file au lit ?

Que nenni ! Vous avez rêvé de votre lit toute la journée et d’une bonne nuit de repos intensif et mérité. Pourtant, il va falloir lutter encore un peu. Faites ce que vous avez à faire : appels à passer, vous occuper de votre enfant, préparer votre prochain week-end… Une fois toutes vos tâches accomplies, vous pouvez prendre une douche. (on vous a déjà fait prendre une douche le matin, ce qui n’est pas très très écologique, on l’avoue.) Veillez à ce que la température ne soit pas trop chaude : il faut que le corps ait le temps de refroidir avant d’aller vous coucher. Vous pouvez ensuite vous préparer un repas léger, comme une soupe, avant de vous abandonner aux bras de Morphée. Avant de vous coucher, évitez la prise de somnifères et laissez vous guider par votre rythme de sommeil. Veillez à ce que la température de votre chambre n’excède pas les 18 degrés. Retrouvez tous nos conseils pour faire de votre chambre, l’endroit propice pour un sommeil de qualité.
Sur le long terme, une fatigue peut avoir un impact sur votre santé et, plus largement, sur votre vie quotidienne. De plus, le stress de ne pas réussir à dormir vous empêchera de trouver le sommeil, et le risque de dépression se fera de plus en plus élevé. Si cela persiste, n’hésitez pas à consulter un médecin qui pourra vous prescrire un traitement ou l’adapter si les symptômes de vos troubles du sommeil ont évolué.

Un conseil : les médicaments ne sont pas la première option lorsque l’on rencontre des problèmes pour dormir la nuit. Techniques de respiration, huiles essentielles, méditation… Retrouvez tous nos articles sur le sommeil sur le blog d’Helight, pour être en phase avec vous-même.

Vous en voulez plus ?

Retrouvez nos articles pour tout comprendre sur le sommeil !